Federica : sa vie comme un souffle !

Un jardin, des arbres, des photos d’une belle fille et des vers pour se souvenir d’elle, pour lui faire réaliser son rêve.

Federica15« Ma vie comme un souffle … »

« Maman ne te fâche pas, mais je ne peux pas défaire ma valise! Ma tête me fait mal « 

«C’était début septembre, je venais de rentrer d’un fabuleux séjour en camping, le plus beau de ma vie. J’ai raté une semaine de stage à la banque, puis l’école recommençait. La dernière année : la 5ème Supérieure « 

« A cette époque, entre autres, j’avais pris mon courage à deux mains et j’ai commencé à envoyer des photos aux agences de mode pour décrocher des castings »

Federica« L’école avait commencé et j’avais de nombreux projets, précisément la mode et le sport, peut-être voyager, passer le permis de conduire … Ah oui et avoir mon diplôme ! « 

« J’étais heureuse et célibataire à l’époque. J’avais l’habitude de sortir avec mes amis, j’allais danser, je m’amusais, mais ma petite tête me tourmentait toujours. La douleur ne me quittait jamais. Mais malgrès ça je continuais à avancer. Je pensais – j’ai toujours souffert de maux de tête – et je ne me suis pas trop inquiétée « 

« Un certain A, appelons-le A., m’a demandé l’amitié sur Facebook. Nous nous sommes donné rendez-vous et nous nous sommes rencontrés. Mignon, gentil, bref, j’ai adoré. « 

« Désolée, peux-tu me tenir la main. J’ai la tête qui ne me maintient pas en équilibre et j’ai du mal à marcher toute seule « . J’étais contente de lui. Je n’avais peur de rien et nous ne nous sommes jamais ennuyés. Il suffisait d’être proche et le temps passait bien.

« Mais d’un coup … un monstre est arrivé. »

Federica 12« POUQUOI? POURQUOI MOI? « 

« Je l’ai regardé -en face- … »

« Et… il m’a pliée en deux. »

« Mais je n’ai pas abandonné et j’ai recommencé à danser. »

« J’ai toujours aimé danser, je le fais depuis que je suis toute petite et dès que j’ai recommencé à bouger, j’ai dansé. »

Federica 1« Malgré tout, je suis retourné à l’école … il y avait un examen: comment le réussir? C’était stressant, je ne pouvais plus supporter la douleur mais au final j’ai aussi gagné ce challenge : 78/100.”

 » Puis… je ne sais pas pourquoi mais quelque chose s’est mal passé. »

« Il croit avoir gagné … »

« Mais j’ai gagné … parce que je suis toujours en vie et cette exposition en est la preuve. »

Federica

 

Federica19Lucia est une mère très douce qui, avec son mari Giulio, m’ont donné l’occasion de connaître et de vivre à travers eux, la via courte et intense de Federica, leur fille bien-aimée partie trop tôt.

Du’un simple mal de tête à la vérité atroce, la maladie qui l’a rendue pratiquement invalide mais qu’elle, avec sa ténacité et son désir de vivre, a vaincue, a obtenu son diplôme, a commencé à travailler et à préparer les photos qui serviraient son exposition . Il Elle voulait montrer au monde entier que le monstre peut être vaincu, comme cela était arrivé à son frère.

Federica14Presque tout était prêt, mais malheureusement l’infâme a encore frappé à sa porte et l’a emportée.

Grâce à sa mère, le rêve de Federica s’est réalisé, une exposition s’est tenue à Calvizzano, dans la province de Naples, la ville d’origine de ses parents. Une foule émouvante de parents et d’amis, des centaines de personnes, a ont assisté à cette merveilleuse  exposition animée par des acteurs qui, avec une extrême sensibilité, ont proclamé ses vers.

Federica a traversé un ciel spécial car elle parvient à être présente partout, donnant l’impression de  la connaitre même si  nous n’en avons jamais eu le plaisir.

Des vers et plus encore lui ont été dédiés.

Vous ne partez jamais, seuls d’autres cieux sont traversés.

Libre

J’aime à penser que tu voles librement dans le vent

Libre comme l’air frais du matin.

Libre comme un oiseau survolant la mer.

Libre comme l’esprit errant

N’importe où sans but.

Libre de toute contrainte et de tout besoin lié à un corps.

J’aime à penser que tu voles librement dans le vent.

Lella Di Marino

Maintenant, un autre de ses rêves est devenu réalité.

Federica rêvait d’une chanson, des vers qui  ne seraient que pour elle et grâce à la collaboration de l’artiste Riccardo Pecoraro avec la poètesse Lella Di Marino une chanson poignante est née: Federica m’a dit.

Arrangée par Maestro Almartino et chantée par Riccardo Pecoraro et Rosaria De Gregorio.

Merci Lucia, Giulio, je me sens honoré par ce don qui est le votre et avec une sérénité et une simplicité extrêmes vous avez été en mesure de me le dire !

Federica17Il n’y a pas d’épreuve à passer plus difficile pour un couple ou un parent qui a perdu un enfant. C’est un état si douloureux et contre nature qu’il est peu probable qu’une personne s’identifie dans l’une ou l’autre catégorie, si on peut dire ça. Pour cette raison, dans la plupart des langues, il n’y a même pas de mot qui définit « le parent qui a perdu un enfant » contrairement au « veuf » qui est celui qui a perdu son partenaire de vie et « l’orphelin » qui est l’enfant qui a perdu le parent. Peut-être  » orphelin de son enfant »? Cependant, il ne me semble pas approprié car il renverse et inverse les rôles naturels. Mais si vraiment on doit trouver un mot, je préférerais dire « Parent d’un enfant divinement absolu ».

Qu'en penses-tu?