Me voilà

Clive Owen a écrit, « avoir 50 ans me fait me sentir jeune. Parce que si vous êtes en bonne santé et vous célébrez un demi-siècle avec votre famille, en regardant comment vos enfants ont grandi, vous avez donné un plein sens ce que vous avez vécu, conquis et éventuellement perdu. Mon bilan est positif et je me considère beaucoup plus intéressant aujourd’hui qu’il y a 20 ou 30 ans ».

Même une recherche britannique a montré que la source du bonheur n’était pas le travail, l’argent, le fait d’être un homme ou une femme, le fait d’être célibataire ou marié, d’avoir ou pas des enfants. C’est simplement l’âge qui détermine notre degré de satisfaction. De 30 à 40 ans nous descendons dans le marais, à 49 ans nous touchons le fond de la tristesse, à 50 ans nous commençons à remonter, à 60 ans une extase existentielle nous attend.

Joseph Stiglitz a écrit : « à partir de 50 ans, une ancienne sagesse moderne est née, ce qui nous rend contents, ou bien heureux, de ce que nous sommes et serons. Une forme de lucidité qui nous libère de l’angoisse des 30-40 et nous réconforte alors que nous regardons cette tranche intacte de bonne vie. De nouvelles ressources physiques et psychiques se présenterons au fur et au mesure que le temps passe. »

Je m’identifie beaucoup dans ces pensées !

Toujours attiré par la mode, le bon ton et par tout ce qui peut créer un bien-être physique et mental, je suis toujours à la recherche de sujets pour donner des conseils en particulier aux cinquantenaires comme moi mais pas que …

PANCIROLI Pierluigi (53 ans)

PS: Toutes les photos de ce Blog n’ont qu’un but didactique et informatif, elles n’ont absolument aucun objectif commercial.


			

3 commentaires

Répondre à Maria Annuler la réponse.